topblog Ivoire blogs Envoyer ce blog à un ami

lundi, 08 novembre 2010

Dérive identitaire: les vieux démons refont surface

On pensait la page définitivement tournée. Tout au moins, on le souhaitait. Hélas, la triste réalité est là, implacable: la Côte-d'Ivoire est rattrapée par son passé, un passé récent qu'elle séfforcait pourtant d'oublier au plus vite.

Si les prières et les énormes sacrifices consentis par les uns et les autres ont contribué à les tenir à l'eccart de l'arène lors du premier tour, les vieux démons de la division identitaire n'ont pas pu s'empêcher de se manifester pour le second tour des élections, s'invitant dans un débat où l'on pouvait raisonnablement faire l'économie de leur présence.

Eh oui, ils sont bel et bien de retour, avec comme armes: des articles de presse virulents, des messages (sms) haineux, des propos enflammés de certains "penseurs libres" dans des forums d'expression, et que sais-je encore !
La cible ? Le Nord ! Encore le Nord et toujours le Nord, dont les ressortissants sont traités d'étrangers. Des propos choquants, mal à propos et inutilement blessants à l'endroit de toute une région et ses ressortissants qui ne sont pourtant pas tous forcement "Alassanistes" ou militants du RDR.
C'est encore plus frustrant pour ces nombreux nordistes qui militent du coté de La Majorité Présidentielle. Comment se sentent-il dans cette grisaille ? Comme des "beignets", tout simplement : grillés sur les deux faces. Considérés comme des "vendus" par leurs parents du nord, traités d'étrangers par leur famille politique. Triste sort !

Le peuple ivoirien a réussi à placer le niveau du débat politique et culturel si haut dans notre pays qu'il serait regrettable qu'on le tire de nouveau vers le bas par des questions identitaires qui ne nous font pas avancer, franchement. C'est une page qui devrait être tournée définitivement parceque d'autres défis plus importants attendent ces nombreux ivoiriens qui ont encore foi en leur pays.

En tout état de cause, moi je suis originaire de Touba, Ivoirien du Nord et fier de l'être. Tout comme le sont également mes amis, DATTE Jean-Francis, Abbey d'Agboville, AMANI Félix, Baoulé de Botro, TANOH Jean-Claude Cédric, Agni de Bongouanou, BOEHI Benoit, Gouro de Vavoua, et j'en passe ...
Tournons donc définitivement la page de la question identitaire afin de recentrer davantage le débat sur des valeurs plus saines qui nous rassemblent et qui fédèrent nos intelligences et nos convictions pour faire avancer le pays.

D'autres sujets autrement plus sérieux existent à profusion pour alimenter les débats électoraux, de sorte que la campagne présidentielle peut bien se passer de la question identitaire, cet autre "invité" de trop. Elle en a bien donné la preuve au premier tour !

QUE DIEU GARDE SA MAIN SUR LA CÔTE-D'IVOIRE

TOURE Youssouf

09:16 Écrit par TOURE Youssouf | Commentaires (8) |  Facebook | |  Imprimer |

Commentaires

Hélas! le démon diviseur veut par tous les moyens nous diviser.
-Ne lui accordons pas cette joie
-Si nous croyons en Dieu qui nous a tous fais à son image et surtout si nous l'aimons parce que luttons chaque jour pour faire sa volonté, levons les yeux vers lui et implorons sa miséricorde pour nous et pour les autres.
-Adoptons tous un comportement de paix en étant très délicats dans nos propos.
-Ne soyons pas suceptibles
-Prions pour celui qui ne nous aime pas.
-Parlons avec amour, c'est à dire sans passion à celui qui ne sait pas que la Paix est au bout de l'Amour, du Respect de l'autre et du Pardon.
Moi je suis attié d'Alépé.
Que Dieu nous illumine afin que nous préservions tout ce qu'il nous a donné gratuitement.

Écrit par : N'CHO Eugénie | mardi, 09 novembre 2010

Je pense que la question identitaire est soulevée par tous ceux qui n'aiment pas la Côte d'Ivoire. Ces personnes ne travaillent que pour leur propre intérêt. Les préoccupations du peuple ne les interessent guère. Prions tous pour notre pays pour que les colporteurs des vieux démons voient leur action vouée à l'échec.

Écrit par : KOUAME AKA JEANNETTE | mardi, 09 novembre 2010

Merci chères ainées Eugenie et Mme Kouamé de voir dans le même sens.
Je ne suis pas surpris de vos réactions spontanées à cet article car vous les Dames, vous êtes plus sensibles aux messages de paix.
Mais nous les hommes, que les intérêts personnels qui comptent...

Écrit par : IEP Touré | mardi, 09 novembre 2010

arretons ça maintenant cet une vielle histoire ne en parlons plus si nous somme des hommes de paix nous somme telement metisser chez nous que on ne peu pas dire qui est qui nous somme de meme pere et de meme mere penssons a l;avenir de nos enfants et petits enfants
que deu benis la cote d'ivoire

Écrit par : Amour | mercredi, 10 novembre 2010

Les fils et filles du Nord ont effectivement été, nul ne peut le contester, vilipendés, marginalisés voire même chosifiés durant ces dernières années.
Mais, au nom de la paix , préalable à tout développement, je voudrais affirmer sans risque de me tromper que tous et toutes, nous avons sincèrement pardonné.
Aujoud'hui, le credo de tous les ivoiriens est la Paix, la Paix
véritable, rien que la Paix car nous sommes fatigués. C'est cette volonté obnubilée d'aller à la paix et cette fatigue qui expliquent le bon déroulement du premier tour de la Présidentielle d'Octobre 2010. L'ivoirien au cours de cette décennie a atteint un degré de maturité tel qu'il ne peut plus se laisser choir dans la turpitude.

Écrit par : KONE Fatou | mercredi, 10 novembre 2010

Merci, TOURE, pour cet article touchant de sincérité!

Contrairement à ce que l'on peut penser quand nous autres nous abordons le sujet ADO, nous ne faisons pas d'amalgames et ne traitons pas nos frères du nord d'étrangers. Celui qui le dit ne nous a pas compris. Du tout! Le repli identitaire des nordistes, c'est justement cet homme qui la provoqué dans ce pays. Avant lui, cela n'existait pas. Les malinkés ne sont-ils pas dans toutes les villes et villages de notre pays. Les a-t-on empêchés de travailler, de prospérer, d'épouser et d'islamiser nos soeurs ou d'habiter toutes nos régions, une seule fois? D'où vient donc cette victimisation permanente?

Plutôt que de vous auto-victimiser, vous nos frères du nord, vous devez analyser froidement l'influence négative qu'il a eu sur un grand nombre d'entre vous qui se murent dans la paranoïa. Que je sache, FOLOGO et Mamadou KOULIBALY et des centaines d'autres cadres ivoiriens sont du nord. Même le Président de la CEI. Pourquoi n'ont-ils pas la même conception ou les mêmes positions que vous? C'est la preuve que ce n'est pas un problème général mais le problème d'un seul individu qui entraîne toute une région dans un repli identitaire.

Tant que vous n'aurez pas l'honnêteté de reconnaître que personne ne vous en veut en réalité et que les Ivoiriens ont en fait un problème, celui d'un homme qui a fait couler beaucoup de sang innocent sur notre terre et qui ne s'en est pas repenti UN SEUL JOUR!, on n'est pas prêt d'en sortir. Le dire, ce n'est pas haïr les nordistes. Attention à la généralisation, et à la diabolisation hémiplégique de gens comme nous autres, qui ne sont pas moins graves et condamnables que la haine que je ne peux aucunement cautionner de la part d'autres ivoiriens contre mes frères du nord. Donc cher frère, arrêtez ça! Disons-nous un jour la vérité dans ce pays sans que cela ne soit interprété comme une "marginalisation" ou une "chosification".

Certes, il y a eu un épisode malheureux dans notre histoire où les nordistes ont connu bien des tracasseries. Comme de nombreux ivoiriens d'ailleurs, sur nos routes, par les forces de l'ordre. Mais cette époque est à jamais révolue.

Remarquez que le vote du premier tour au nord a été froidement religieux et ethnique. Pourquoi ne relevez-vous pas ce grave danger pour l'unité de la nation et vous offusquez-vous quand les autres en parlent? On a vu clairement que le nord a réfléchi d'abord ethnie et religion avant de penser nation. Autrement, on n'aurait jamais eu ces scores surréalistes de 250% dans certaines villes. C'est cela qu'il faut souligner et décourager. Vous rendrez ainsi un meilleur service à notre beau pays. Savez-vous dans quelles conditions d'intimidation le scrutin du 31 octobre s'est déroulé au nord? Vous êtes en Côte d'Ivoire et vous le savez nécessairement.

Cela aurait été fait dans d'autres villes du pays, que nos frères nordistes auraient crié à l'exclusion. Pourtant, ils le font si bien chez eux et personne ne crie au loup!

Donc mon cher et bien-aimé frère TOURE, je comprends ta frustration et tes appréhensions sur ce que tu appelles (c'est terrible!) "Dérives identitaires" mais ADO n'est pas tout le nord. Il pose des actions politiques qui tirent la Côte d'Ivoire vers le bas (rébellion, coups d'état) et il fait des alliances à l'extérieur (françafrique) qui ne nous rassurent pas pour l'avenir de notre pays. C'est simplement cela que nous voulons dire. Ne vous identifiez pas à ces démêlées politiques.

Si ce que vous dites était entièrement vrai, ADO n'aurait jamais eu d'opposants ou d'adversaires politiques issus du nord. Tous auraient fait l'union sacrée autour de sa personne. C'est trop dangereux pour notre si beau pays, cher frère, ce genre de discours! Allez-y molo dans la terminologie que vous utilisez! C'est porteur de fracture sociale.

Affectueusement.

Écrit par : Dindé | vendredi, 12 novembre 2010

Je me réjouis de l’intérêt suscité par mon papier et je voudrais remercier tous ceux qui ont bien voulu réagir.

Je saisis l’opportunité du commentaire du frère DINDE pour clarifier encore ma pensée, afin de l’éclairer davantage et éclairer également les nombreux autres lecteurs qui m’ont envoyé dans ma boîte électronique, des réactions souvent violentes et injurieuses.

En réalité, je comprends parfaitement la position de ceux-ci, mais c'est plutôt eux qui ne semblent pas comprendre la mienne.

S’ils s’offusquent pour des scores qu’ils estiment irréalistes dans certaines zones du Nord au premier tour des élections, les militants qu’ils ont le droit d’être peuvent avoir une telle réaction de frustration.
S’ils jugent Monsieur Ouattara Alassane à la base certains actes préjudiciables pour notre pays, c'est leur droit le plus absolu de réagir comme ils le souhaitent. Ce sont des réactions tout à fait normales que je comprends parfaitement.
En clair, si le candidat Alassane Ouattara subit des injures ou des calomnies individuelles, c’est de bonne guerre car cela n’est pas nouveau en politique. Je ne me sens nullement concerné par cela car c’est aux militants du RDR qu’il appartient dans ce cas de donner la réplique.

Mais quand certains passionnés font des amalgames et déversent des flots de calomnies et de méchancetés sur toute une région (le Nord), je trouve cela inacceptable.
Si tous les ressortissants du Nord sont vilipendés et chosifiés, je me sens concerné et je réagis.
Et c'est ce que j'ai cru bon de faire dans mon article, par rapport à moi-même et non par rapport à un parti politique ou à un candidat.
J'espère que la nuance est perçue.

Salutations fraternelles
TOURE

Écrit par : IEP Touré | samedi, 13 novembre 2010

Merci, mon frère TOURE!

La nuance est bien perçue. Je crois comme toi que certains de nos amis exagèrent un peu. Il nous faut absolument éviter les amalgames et les injures gratuites si nous voulons que la cause que nous défendons reste juste et fédératrice.

Cordialement!

Écrit par : Dindé | lundi, 15 novembre 2010

Les commentaires sont fermés.