topblog Ivoire blogs

mercredi, 04 mai 2011

CAIEP 2010: Drôle de concours !

Le CAIEP, c’est le Certificat d’Aptitude à l’Inspection des Ecoles Préscolaires et Primaires. C’est le prestigieux (?!?) diplôme qui donne accès à la non moins prestigieuse (?!?) corporation des Inspecteurs de l’Enseignement Préscolaire et Primaire de Côte-d’Ivoire. L’organisation de la session 2010 de ce concours est un véritable phénomène digne de figurer dans le livre des records GUINESS. Si vous n’y croyez pas, parcourez ce qui suit et essayez vous-même de saisir… l’insaisissable !

b7562d0c74038931f9fbd4d417be4d43.jpg


C’est l’histoire d’un concours qui débute au mois de juin 2010. En effet, l’épreuve écrite du concours d'accès au cycle de formation des Inspecteurs de l'Enseignement Préscolaire et Primaire est programmée et exécutée le mercredi 16 juin 2010. A cette époque, le locataire du ministère de la Fonction Publique est monsieur Emile GUIRIEOULOU (photo ci-dessus). Après la phase écrite, silence radio pendant six (6) mois ! Six longs et interminables mois pour les postulants, délai au terme duquel une liste de 40 admissibles pour l’oral est finalement publiée le 31 décembre 2010, sous la signature de … Elisabeth Badjo Djécoury épouse DAGO, qui a hérité entretemps du ministère de la Fonction Publique dans le gouvernement AKE N’GO à l’issue de l’élection présidentielle controversée du 28 novembre 2010.

1133665783.jpgLes premières contestations ne se font pas attendre, dénonçant des fraudes massives. Dans les coulisses, il se murmure que « la bonne liste » n’a pas été publiée, et l’affaire éclate dans la presse locale. A cette époque, nous avons publié nous-même une contribution sur le sujet, intitulée: « Concours des Inspecteurs de l'Enseignement Primaire: Faut-il croire à une mascarade ? ». Les partisans de la contestation finissent par avoir gain de cause car à la surprise générale, le résultat publié le 31 décembre est invalidé et dans la foulée, la composition est reprogrammée pour le … 16 mars 2011. Malgré les protestations et les démarches auprès de Madame le Ministre et de Monsieur le Premier Ministre d’alors (Aké N’GO), les « 40 malheureux » ont dû se résoudre à reprendre la composition avec tous les autres (et mêmes de nouveaux candidats ajoutés au passage sur la liste). Avec la promesse cette fois-ci que les résultats ne prendraient plus six mois, mais seraient disponibles une petite quinzaine de jours après, c’est-à-dire dans la première semaine du mois d’avril 2011 au plus tard. Seulement voilà: la crise postélectorale a pris une autre tournure à partir du 27 mars et dans la période indiquée, Abidjan est déjà en guerre.

La suite, on la connait: bureaux saccagés, ordinateurs emportés, documents détruits... Et surtout, nouveauté de taille: le ministère de la Fonction Publique a encore changé de pensionnaire. Monsieur Gnamien KONAN est arrivé, ce « troisième larron » qui doit finalement prendre la décision définitive (nous l'espérons !) pour un concours dont l’organisation à commencé … un an plus tôt, au moment où lui-même ne se soupçonnait pas encore futur ministre de la Fonction Publique.
659235102.jpg

Aujourd’hui 4 mai 2011 (date de publication du présent article), on en est là pour l'instant pour ce concours dont l’organisation toute aussi rocambolesque que singulière traduit la triste réalité du pourrissement de l'environnement des concours en Côte-d'Ivoire.

Juin 2010 - Mai 2011 : 12 mois, 2 compositions écrites et 3 ministres que ce concours aura traversé pour ... rien ! Aucun résultat définitif à ce jour.
Voici le nouveau décor des concours dans notre pays, la Côte-d’Ivoire.
Voici messieurs les IEP, ce qui reste du prestigieux concours que vous avez réussi avec fierté et honneur, au moment où le mérite signifiait encore quelque chose.

Vivement que le nouveau Ministre de la Fonction Publique mette fin à ce type de mascarade pour plus crédibilité du système ivoirien qui n'a que trop souffert de ces concours truqués.

TOURE Youssouf , un Inspecteur indigné
ieptoure@yahoo.fr

12:59 Écrit par TOURE YOUSSOUF | Commentaires (4) |  Facebook | |  Imprimer | |

Commentaires

Je suis indigné comme toi...Je l'ai toujours dit, il faut remettre l'organisation de ce concours à l'ENS. La Fonction Publique va assurer la supervision. C'est le lieu de rappeler le Syndicat des IEP. Il faut que le SG discute franchement avec les différents Ministres pour repenser l'organisation de ce concours. Il faut que les IEP soient impliqués dans l'organisation dudit concours. (retouvez l'article sur le wwwboehibenoit.ivoire-blog.com).

Écrit par : BOEHI Benoit | samedi, 07 mai 2011

Salut. Je crois que tu as tout à fait raison. Il est impératif que le eyndicat se penche sur l'organisation de ce concours. J'espère qu'avec les nouvelles autorités, ce concours retouvera son sérieux d'antan.
Wait and see

Écrit par : Madame kouamé | mercredi, 18 mai 2011

Félicitation pour ta contribution! Je pense que ton écrit a joué un rôle déterminant dans l'annulation de ce concours. J'ose espérer avec les autres collègues que du sérieux sera mis dans l'organisation de ce concours afin de rehausser l'image de marque des IEP. bonne journée!

Écrit par : Ahoua KONE | lundi, 23 mai 2011

Comme l'a signifié Ahoua KONE dans le commentaire ci-dessus, la session 2010 du concours des Inspecteurs (CAIEP) vient d'être purement et simplement annulée depuis quelques jours par le nouveau Ministre de la Fonction Publique, Monsieur GNAMIEN Konan.
Tout ivoirien rêvant d'une Côte-d'Ivoire de rigueur et de transparence ne peut que saluer cette décision courageuse et salutaire pour la crédibilité de la corporation des IEP d'une part, et des concours en Côte-d'Ivoire de façon générale d'autre part.

Écrit par : Touré | dimanche, 29 mai 2011

Les commentaires sont fermés.