topblog Ivoire blogs Envoyer ce blog à un ami

vendredi, 04 juillet 2014

Pour une véritable Administration Scolaire numérique en Côte d'Ivoire

Par TOURE YOUSSOUF
Inspecteur de l'Enseignement Préscolaire et Primaire
IEP Adjamé-1, Abidjan, Côte d'Ivoire
• • •

Ce n’est un secret pour personne, l’école ivoirienne est dans une phase ascendante fulgurante, avec de nombreuses initiatives prises par Madame le Ministre et son équipe pour lui redonner ses lettres de noblesse. L’un des piliers essentiels de cette croisade vers la reconstruction d’une école crédible est sans conteste, l’introduction des Technologies de l’Information et de la Communication (TIC) dans la gestion de l’administration scolaire.

• Vous voulez les résultats d'un concours professionnel ? de l’entrée en 6e ? de l’orientation en seconde ? Ne vous déplacez pas, les résultats sont en Ligne !

• Vous êtes élève dans un lycée ou collège et vous devez faire votre inscription ou réinscription ? En ligne, s’il vous plait !

• Vous êtes chef d’une structure scolaire et vous attendez les notes circulaires, arrêtés et décisions de la hiérarchie ? Rendez-vous en ligne sur le site du Ministère ou de votre Direction Régionale, ou alors dans votre boîte électronique !

Au-delà même de l’Education Nationale, "LA LIGNE" a investit tous les autres secteurs d'activité : Fonction publique, Enseignement supérieur, Gouvernement, etc., tout est "en Ligne" !

Hommage à ceux qui ont eu l’ingénieuse idée d’inventer cette fameuse "Ligne" !
Félicitations également à nos autorités qui ont pris l’initiative d’engager résolument notre système dans cette voie révolutionnaire de la gestion par les TIC.

Dans ce contexte de gestion numérique, l’outil informatique et l’accès à l’Internet s’imposent comme des éléments incontournables pour permettre aux structures -surtout les structures déconcentrées- de "garder la ligne". Dans la pratique, lesdites entités sont-elles outillées pour suivre le rythme imprimé par la tutelle sur la voie de la gestion par l'ordinateur et l'Internet ?

Si des efforts colossaux ont été consentis pour doter les Directions Régionales et Départementales, Lycées, Collèges, Cafop et Inspections d'Enseignement Primaire d’outils informatiques, l’accès à l’Internet pour ces structures reste encore très marginal, bien malheureusement.
Certes, l'on est en droit de s'attendre à long terme à une opération d'envergure dans ce sens. Mais en attendant, peut-on imaginer une Administration Numérique sans facilité d’accès à l’Internet ? Bien-sûr que non !

Notation administrative des agents en Ligne,

Consultations quotidiennes des différents sites rattachés au Ministère de l’Education Nationale et de l'Enseignement Technique (Menet),

Echanges de correspondances avec la hiérarchie ou entre structures déconcentrées, etc.


Autant d’activités d’envergure qui engendrent une "forte consommation de l’Internet" !.

Bien entendu, il est impensable de continuer de s'en remettre aux Cybercafés comme c'est le cas actuellement pour de nombreux services publics, avec tout ce que cela comporte comme risques pour l'efficacité et surtout pour la confidentialité de l'action administrative.
De même, il est inimaginable d'envisager que les exigences de plus en plus grandissantes liées à la gestion par les TIC reposent essentiellement sur des clés Internet personnelles des chefs de service.

C’est pourquoi, il est fortement souhaitable que l’accès à l’Internet soit facilité pour les structures en charge de l’Education Nationale et de l’Enseignement Technique, à l’image du téléphone fixe. Justement, vu que la quasi-totalité des services publics bénéficient de cette couverture téléphonique par Côte d'Ivoire Telecom, ce canal ne pourrait-il pas être exploité pour connecter facilement les différentes services à la toile mondiale ?
Si d'aventure cela s'avérait un peu compliqué dans l'immédiat, il faudrait dans ce cas envisager à court terme l'octroi de lignes budgétaires appropriées pouvant permettre aux chefs de structures de mettre en œuvre une véritable politique de gestion numérique profitable à tous les agents du service (mise en réseau des machines, Wifi, etc.).

S'il est possible à chaque entité du Ministère de disposer des informations en temps réel et de réagir spontanément à toutes les sollicitations de la hiérarchie, nul doute que l’efficacité de l’Administration Scolaire s’améliorera très significativement.

Vivement donc que l’appel ci-dessus soit entendu, afin que les structures du Menet, aussi bien en "Central" qu’en "Déconcentré", puissent contribuer pleinement et efficacement " l'émergence " d’une véritable Administration Scolaire Numérique en Côte d’Ivoire.

TOURE YOUSSOUF
Inspecteur de l'Enseignement Préscolaire et Primaire
IEP Adjamé-1, Abidjan, Côte-d'Ivoire
ieptoure@yahoo.fr

07:57 Écrit par TOURE Youssouf | Commentaires (17) |  Facebook | |  Imprimer |

Commentaires

Merci mon cher Touré!
Je partage entièrement ton point de vue. Seulement, c'est un problème de temps car la couverture de tous les services de l'Education nationale est prévue par le projet Coréen dénommé "Sankoré" qui a déjà équipé toutes les directions centrales et services rattachés de notre ministère. Les autres services sont prévus selon un calendrier prévisionnel. Mais en attendant, on fait quoi?
Eu égard à l'importance des TIC dans la gestion quotidienne et l'efficacité recommandée, il est urgent que la DAF accorde une ligne budgétaire pour la connexion internet. J'en parlerai (hors antenne comme le disent les journalistes) au DAF qui fut un condisciple et reste toujours mon ami.
Merci d'évoquer cette situation préoccupante qui est un handicap dans les services déconcentrés de notre ministère!

Écrit par : Zamblé | vendredi, 04 juillet 2014

Bonsoir Zamblé. Merci pour ta réaction spontanée.
L'objectif de la contribution, c'est de relever l'urgence d'envisager des solutions à court terme pour amoindrir les souffrances des chefs de service en la matière, en attendant la finalisation des projets d'envergure qui prendra certainement un peu de temps.
Merci toutefois pour tes éclairages et félicitations pour la dédicace de ton dernier recueil de nouvelles.

Écrit par : Touré | vendredi, 04 juillet 2014

Merci Touré, car pour une administration scolaire numérique efficace, il faut doter les services d'ordinateurs et surtout d'une ligne budgetaire devant permettre de gérer l'internet. Il y a une difficulté non signalée: le reseau. Dans certaines régions le problème de réseau est crucial.

Écrit par : Tiagonin | dimanche, 06 juillet 2014

Deux premières réactions de Zamblé BI et Tiagonin BI. Les GOURO ont le vent en poupe !
Et comme il n'y a jamais 2 sans 3, le troisième viendra à coup sûr. Il s'appelle BOEHI.
Merci pour vos contributions respectives.

Écrit par : TOURE | dimanche, 06 juillet 2014

Merci monsieur l'INSPECTEUR d'aborder ce sujet.
Par rapport à la réaction de monsieur Zamblé, nous-mêmes en tant qu'enseignants, il faut dire que nous n'avons pas d'informations sur ce projet SANKORE.
Sur le site de la DPFC où je suis allé pour m'informer, on m'a demandé de m'inscrire et qu'on m'enverrait un code d'activation par mail. Mais rien jusqu'à ce jour.
Donc c'est mieux qu'on trouve des solutions concrètes dans l'immédiat comme le suggère l'article. Si "Sankoré" est prêt dans quelques années, on pourra toujours s'en accommoder.
Félicitations monsieur L'Inspecteur de nous faire partager des sujets pertinents et d'actualité sur notre système éducatif.

Écrit par : N'DRI | dimanche, 06 juillet 2014

Merci Monsieur l'Inspecteur, d'avoir inculqué la culture numérique à vos collaborateurs de l'IEP Adjamé1 et de les avoir incités à se parfaire.Votre préoccupation, je suis sure est partagée par bon nombre de chefs de structures déconcentrées.
Dans la mise en oeuvre du projet sectoriel eEducation,le constat est que l'eService a pris le pas sur l'eAdministration favorisant de ce fait le demandeur de service à l'administrateur qui offre le service. C'est seulement à mon sens en créant des conditions favorables à l'offre du service et en sensibilisant les enseignants que l'eEducation connaitra le succès escompté.

Écrit par : Kouamé Koffi Francis | dimanche, 06 juillet 2014

merci cher collègue pour tes contributions toujours pertinentes tes contributions sont toujours une invite à tous pour le débat continu et continué ton frère et collègue Déloh André inspecteur de Tanda et d'assuéfry

Écrit par : DELOH André | dimanche, 06 juillet 2014

Mon cher Inspecteur,
Je suis entièrement d'accord avec vous. pour que ce projet aboutisse, il faut doter l'Administration déconcentrée par des outils informatiques connectés à Internet,puis organiser des formations de mise à niveau des Personnels Administratifs des IEPP.
Mamadou OUATTARA à l'IEP san-pédro

Écrit par : Mamadou OUATTARA | dimanche, 06 juillet 2014

Par rapport au premier intervenant (mr Zamblé), en ce qui concerne le projet "Sankoré", j'ai lu quelque part qu'il s'agit de créer des "Classes numériques". Mais on n'a pas parlé des Administrations.
Donc qu'on nous éclaire davantage car je ne sais pas comment on va créer ces classes numériques sans que les services administratifs soient numérisés.

Écrit par : NOURA | mardi, 08 juillet 2014

Merci, Touré d'aborder cette préoccupation pertinente et problématique pour tout gestionnaire ou responsable de circonscription d'enseignement primaire. S'il est vrai que les structures urbaines éprouvent moins de problèmes, il n'en est pas de même pour les rurales. En effet, si ces dernières ne sont pas confrontées à des difficultés liées à l'équipement, ce sont des problèmes de zones n'ont couvertes par les réseaux internet ou tout simplement ce sont des coupures intempestives d'électricité. Dans ces conditions que doit ou peut faire un chef de service? Lorsque des courriers ou notes de services envoyés par mails ne sont accessibles que longtemps après, cela pose problème. Bref, l'introduction de la technologie de l'information et de la communication dans la gestion de l'administration reste une très bonne initiative cependant pour une question d'efficacité générale des paramètres de réglages généraux devront être opérés.

Écrit par : COULIBALY Yessonguihouélé Mamadou | mardi, 08 juillet 2014

Très belle réflexion TOURE! Le train de l'émergence de l'Administration numérique est bien en marche au regard des efforts consentis par nos Ministres de tutelle. Force est de reconnaître que les structures déconcentrées qui n'ont pas de longs démembrements comme le MENET et le Ministère de la SANTE et de la LUTTE contre le SIDA pourraient s'en tirer un temps records.
En revanche les correspondances administratives en ligne pourraient battre en brèche les respect de le respect de la hiérarchie en la matière. Par ailleurs il convient de savoir protéger certaines données dans nos services à l'effet de garder le caractère de la confidentialité et du secret.au demeurant, l'internet dans l'Administration reste un passage obligé pour lutter efficacement contre la lenteur administrative. Bonne soirée et bien à toi. ETTIEN depuis FERKE

Écrit par : KOFFI ETTIEN | lundi, 14 juillet 2014

merci patron . mais vous oubliez un grand problème on nous parle de l'avancer des TIC dans les ministères. et nous jeunes instituteurs qui jouons le rôle d'informaticien dans les IEP très éloigné avec un grand bagage intellectuel en informatique que nous mettons a la disposition des IEP et à la fin du mois on se retrouvent avec un salaire de Instituteur Adjoint.

Écrit par : LIGBE FABIEN | mardi, 15 juillet 2014

salut M. l 'I.E.P .Merci pour l'ouverture que tu viens de faire. j'avoue que je partage entièrement ton point de vue. il faut que quelquechose soit fait pour que le travail soit accompli avec efficacité.
Que le cri de coeur soit attendu. Continue d'être l'éveilleur de conscience dans la corporation. Dieu te bénisse.

Écrit par : 2K.B | mercredi, 16 juillet 2014

Bravo M. l'IEP pour votre contribution sur les Technologies de l'Information et de la Communication dans la gestion de l'administration scolaire en Côte-d'Ivoire.
"Tout en Ligne" est une bonne initiative du MENET, cependant, il faudrait que l'accès à l'internet soit facilité pour toutes les structures du MENET d'où une nécessité d'équiper en outils informatiques les différentes structures du ministère.
Mme KOUASSI

Écrit par : KOUASSI Louise | mercredi, 16 juillet 2014

Merci cher frère d'aborder ce sujet très important des TIC.En plus des ordinateurs à fournir ,il faut bien que toutes les localités où se trouvent les structures déconcentrées bénéficient de l’extension des réseaux téléphoniques et de la possibilité de se connecter à internet.Sinon les TIC s'imposent à tous si on ne veux pas se laisser conter.En notre sein,une mise à niveau sur les TIC initiée par la tutelle est nécessaire pour une célérité dans notre gestion quotidienne.JC TANO

Écrit par : TANO JC | mercredi, 16 juillet 2014

Bjr mon cher frère. Si tu me lis c'est justement parce que maintenant nous commençons à avoir la 3G+. Elle n'est pas parfaite mais à l'avantage d'être permanente et nettement meilleure qu'avant. Te rappelles - tu des actes du séminaire de décembre 2013 que tu t'es echiné à m'envoyer? C'est maintenant que j'y ai accès. Tout ceci pour étayer ton plaidoyer. Nous avions la ligne fixe. Le câble a été sectionné par un camion. Qui pis est la côte d'Ivoire Télécom n'est pas représenté à Mankono il faut aller à Daloa. Nous y avons été et ça fait 3 ans que nous espérons. Pendant ce temps nous faisons aller

Écrit par : yacouba ouattara | dimanche, 10 août 2014

Du courage mon frère.
Pour avoir exercé pendant 9 ans à Mankono, je maîtrise mieux que quiconque, les réalités sur place là-bas. C'est pour toutes ces raisons d'ailleurs que ce Forum d'échange s'efforce de mettre en lumière toutes les difficultés de fonctionnement de nos structures afin que la tutelle en soit informée.
Vivement donc qu'une attention diligente soit prêtée à cette incontournable question de connexion à l'Internet pour nos structures.

Écrit par : IEP Touré | dimanche, 10 août 2014

Les commentaires sont fermés.