topblog Ivoire blogs

vendredi, 22 avril 2011

Maître JACQUES VERGES: quelle crédibilité ?

bf3ed432159107e0020811.jpg


Maître Jacques Vergès, l’un des plus célèbres et expérimentés avocats du barreau français fait partie du collectif des avocats (une dizaine) commis à la défense de l’ex-président ivoirien Laurent Gbagbo. Ce « panel » d’avocats, de par la compétence de ses membres et de par la diversité de sa composition (4 français, 2 congolais, 2 camerounais, 1 sénégalais et 1 ivoirien) est à mon sens, l’un des plus compétents sur la place pour défendre l’ex-président pour les chefs d’accusations qui seront retenus contre lui. Du moins, cela a été ma conviction jusqu’à ce que je parcours hier (jeudi 21 avril 2011) un article sur le site lebanco.net, intitulé «Quand Vergès condamnait Gbagbo » sous la plume de Kakou Ernest TIGORI (infos.unn2010@yahoo.fr).

En effet, ce papier met en évidence certains passages d’un livre intitulé « De la mauvaise conscience en général et de l'Afrique en particulier » publié en 2003 aux éditions JC Lattès et co-écrit avec Bernard Débré, où Jacques Vergès justement défendait une position totalement aux antipodes de la mission à laquelle il participe aujourd’hui.

Voici quelques passages de ce livre, extraits de l’article de Kakou Ernest TIGORI, selon qui l’on peut déjà lire dès la première page du livre :
Les légendes meurent aussi. Celle de la Côte d'Ivoire, « vitrine de l'Afrique », n'aura pas résisté deux ans à Laurent Gbagbo. Déjà ébranlé par la chute des cours du cacao dont il reste le premier producteur mondial, cet ancien fleuron de l'Afrique occidentale française a vu, en quelques mois, se déliter l'héritage de son premier président, Félix Houphouët-Boigny (disparu en 1993) : celui d'un Etat unitaire qu'il avait su protéger, trois décennies durant, de la malédiction du racisme -entre Blancs et Noirs, mais aussi et surtout entre ethnies locales et ressortissants des pays voisins, venus concourir, par leur travail, au miracle économique des années soixante et soixante-dix.

Toujours selon l'article, à partir de la page 26 du livre, Jacques Vergès et son co-auteur soutiennent ce qui suit :
« La Côte d'Ivoire est vraiment un miroir qui nous permet d'admirer, dans l'intimité de leur conscience, les sectateurs des droits de l'homme. Quand des élections pluralistes ont lieu au Gabon, sans effusion de sang, les défenseurs des droits de l'homme contestent leur légitimité. Omar Bongo n'a décidément pas le profil qui plaît. Mais quand des élections ont lieu en Côte d'Ivoire, quand les deux plus grands partis sont interdits de candidature, et que plusieurs centaines de personnes sont tuées par les forces de l'ordre, voire par des escadrons de la mort à la solde du pouvoir en place, les mêmes applaudissent à la difficile victoire de la démocratie et Gbagbo, membre apprécié de l'internationale socialiste, proclame sa foi dans les droits de l'homme. Quand des opposants irakiens prennent les armes pour combattre leur gouvernement depuis l'étranger, les gouvernements occidentaux les subventionnent et les arment. Mais quand des opposants s'insurgent, en Côte d'Ivoire même, contre un gouvernement qui prône ouvertement la xénophobie, pas un de nos « droit-de-l'hommistes » ne cite le plus bel article de la Déclaration des droits de l'homme qui fonde la résistance à l'oppression ! L'aveuglement atteint chez nous, en 2003, un degré extraordinaire ! Pensez qu'au moment où nous discutons, le scénario suivant se réédite chaque jour en Côte d'Ivoire : une presse aux ordres publie des listes de traîtres dans un style ordurier et raciste (la femme de l'ancien Premier ministre Ouattara est quotidiennement traitée de « juive blanche »), et dans la semaine qui suit, ceux qui n'ont pas pu s'exiler reçoivent la visite des escadrons de la mort. En face de cette démonstration de l'arbitraire, selon le mot d'un diplomate, la Ligue internationale des droits de l'homme se tait. Et tant pis pour les cadavres, il est vrai de « nationalité douteuse », découverts dans divers charniers.
Je dis qu'il fallait l'avertir, d'entrée de jeu : « Si nous sommes les affreux colonialistes que vous décrivez, nous partons ! Et débrouillez-vous avec vos rebelles ». Ce qui lui laissait le temps de préparer la transition mais ne l'autorisait nullement à opprimer son peuple et humilier la France en brandissant des portraits de Bush, ce même Bush qui, pourtant, ne risque pas la vie d'un seul GI pour maintenir Gbagbo au pouvoir.
Bref, quelles que soient les erreurs tactiques que nous avons commises en Côte d'Ivoire, la France, et c'est heureux, n'a pas réédité l'erreur de François Mitterrand au Rwanda, qui a laissé place nette aux Américains ...


Après la lecture de cet article, je me suis posé beaucoup de questions dont l’une justement constitue le titre de mon écrit : quelle crédibilité accorder à Maître Jacques Vergès dans le collectif des avocats de l’ex-président Laurent Gbagbo?

A chacun d’approfondir la réflexion !

TOURE Youssouf
ieptoure@yahoo.fr

09:34 Écrit par TOURE Youssouf | Commentaires (2) |  Facebook | |  Imprimer |

mardi, 28 décembre 2010

Curieux sondage sur "abidjan.net": pas d'issue pacifique à la crise ivoirienne

logo_abidjan_noel09.gif


Depuis le 28 novembre 2010 (date du 2e tour de la présidentielle ivoirienne), il s’est établi un bicéphalisme au sommet de l’Etat, avec tout ce que cela comporte comme effets collatéraux très dommageables pour les innocents citoyens pris en otage par la classe politique.
Pour tenter de dénouer cette crise insolite sans précédent dans le monde, des actions diplomatiques sont entreprises et des suggestions de sortie de crise fusent de partout.

C’est dans cette grisaille que le portail « abidjan.net », célèbre moteur de recherche multimédia en Côte-d’Ivoire, réalise depuis peu, un sondage dont les items paraissent pour le moins … surprenants.
En effet, l’on peut lire ceci sur la page d’accueil du portail :

SONDAGE

Selon vous, la crise ivoirienne se terminera :

• Par l’essoufflement de la contestation
• Par une intervention militaire
• Par la guerre civile
• Franchement, aucune idée


Aussi curieux et surprenant que cela puisse paraître, « abidjan.net » ne prévoit aucun item relatif à un quelconque règlement pacifique de la crise autour d’une table de négociation où les « frères ivoiriens » se retrouveraient pour discuter franchement et lever les obstacles.
N’est-il pas permis de rêver que les résultats escomptés par une guerre civile, une intervention militaire ou l’essoufflement de la contestation peuvent aussi s’obtenir par la négociation et la diplomatie ?

Dans tous les cas, le libellé de ce sondage est une curieuse façon pour son auteur d’exprimer "son patriotisme". Si bien-sûr il est ivoirien !

21:02 Écrit par TOURE Youssouf | Commentaires (1) |  Facebook | |  Imprimer |

lundi, 08 novembre 2010

Dérive identitaire: les vieux démons refont surface

On pensait la page définitivement tournée. Tout au moins, on le souhaitait. Hélas, la triste réalité est là, implacable: la Côte-d'Ivoire est rattrapée par son passé, un passé récent qu'elle séfforcait pourtant d'oublier au plus vite.

Si les prières et les énormes sacrifices consentis par les uns et les autres ont contribué à les tenir à l'eccart de l'arène lors du premier tour, les vieux démons de la division identitaire n'ont pas pu s'empêcher de se manifester pour le second tour des élections, s'invitant dans un débat où l'on pouvait raisonnablement faire l'économie de leur présence.

Eh oui, ils sont bel et bien de retour, avec comme armes: des articles de presse virulents, des messages (sms) haineux, des propos enflammés de certains "penseurs libres" dans des forums d'expression, et que sais-je encore !
La cible ? Le Nord ! Encore le Nord et toujours le Nord, dont les ressortissants sont traités d'étrangers. Des propos choquants, mal à propos et inutilement blessants à l'endroit de toute une région et ses ressortissants qui ne sont pourtant pas tous forcement "Alassanistes" ou militants du RDR.
C'est encore plus frustrant pour ces nombreux nordistes qui militent du coté de La Majorité Présidentielle. Comment se sentent-il dans cette grisaille ? Comme des "beignets", tout simplement : grillés sur les deux faces. Considérés comme des "vendus" par leurs parents du nord, traités d'étrangers par leur famille politique. Triste sort !

Le peuple ivoirien a réussi à placer le niveau du débat politique et culturel si haut dans notre pays qu'il serait regrettable qu'on le tire de nouveau vers le bas par des questions identitaires qui ne nous font pas avancer, franchement. C'est une page qui devrait être tournée définitivement parceque d'autres défis plus importants attendent ces nombreux ivoiriens qui ont encore foi en leur pays.

En tout état de cause, moi je suis originaire de Touba, Ivoirien du Nord et fier de l'être. Tout comme le sont également mes amis, DATTE Jean-Francis, Abbey d'Agboville, AMANI Félix, Baoulé de Botro, TANOH Jean-Claude Cédric, Agni de Bongouanou, BOEHI Benoit, Gouro de Vavoua, et j'en passe ...
Tournons donc définitivement la page de la question identitaire afin de recentrer davantage le débat sur des valeurs plus saines qui nous rassemblent et qui fédèrent nos intelligences et nos convictions pour faire avancer le pays.

D'autres sujets autrement plus sérieux existent à profusion pour alimenter les débats électoraux, de sorte que la campagne présidentielle peut bien se passer de la question identitaire, cet autre "invité" de trop. Elle en a bien donné la preuve au premier tour !

QUE DIEU GARDE SA MAIN SUR LA CÔTE-D'IVOIRE

TOURE Youssouf

09:16 Écrit par TOURE Youssouf | Commentaires (8) |  Facebook | |  Imprimer |

dimanche, 24 octobre 2010

Emission "FACE AUX ELECTEURS": Ordre de passage des Candidats

729058390.png


La campagne pour le scrutin présidentiel est ouverte depuis environ une semaine en Côte d'Ivoire. Afin de permettre à chaque candidat de s'adresser à l'électorat et d'expliquer son programme, une émission spéciale a été initiée par la Radiodiffusion Télévision Ivoirienne (RTI). Ainsi donc, depuis le samedi 16 actobre, les candidats se succèdent à l'antenne pour s'expliquer sur les questions de POLITIQUE, d'ECONOMIE et de SOCIETE. Voici l'ordre de passage qui devrait permettre de vivre une campagne saine et apaisée comme le prône tous les partis à la course au fauteuil présidentiel.

CANDIDATS INDEPENDANTS

1 - samedi 16 octobre 2010: AKOTO YAO KOUADIO Félix, Indépendant

2 - dimanche 17 octobre 2010: DOLO ADAMA dit Adama Dahico, Indépendant

3 - lundi 18 octobre 2010: KONAN KOUADIO Siméon, Indépendant

4 - mardi 19 octobre 2010: ENOH AKA N'Douba, Indépendant

5 - mercredi 20 octobre 2010: TAGOUA NYNSEMON Pascal, Indépendant

6 - jeudi 21 octobre 2010: OBLE LOHOUES Anne Jacqueline, Indépendant


CANDIDATS SOUTENUS PAR UN PARTI OU GROUPEMENT POLITIQUE NON MEMBRE DU CPC

7 - vendredi 22 octobre 2010: ANAKY KOBENAN Innocent Augustin, Mouvement des Forces d'Avenir (M.F.A)

8 - samedi 23 octobre 2010: WODIE VANGAH Romain Françis, Parti Ivoirien des Travailleurs (P.I.T.)

9 - dimanche 24 octobre 2010: GNAMIEN Konan, Union Pour la Côte d'Ivoire (U.P.C.I)

10 - lundi 25 octobre 2010: TOIKEUSSE MABRI Albert, Union pour la Démocratie et pour la Paix en Côte d'Ivoire (U.D.P.C.I)

11 - mardi 26 octobre 2010: TOHOU Henri, Union Socialiste du Peuple


CANDIDATS SOUTENUS PAR UN PARTI OU GROUPEMENT POLITIQUE MEMBRE DU CPC

12 - mercredi 27 octobre 2010: Aimé Henri KONAN BEDIE, Parti Démocratique de Côte d'Ivoire (PDCI-RDA)

13 - jeudi 28 octobre 2010: OUATTARA Alassane, Rassemblement Des Républicains (R.D.R)

14 - vendredi 29 octobre 2010: GBAGBO Laurent, La Majorité Présidentielle (L.M.P)

Ouattara Lacinan/ Source: CNCA

23:50 Écrit par TOURE Youssouf | Commentaires (0) |  Facebook | |  Imprimer |

Présidentielles 2010: La campagne se met au WEB

1795883921.jpg


Certains candidats à l'election présidentielle ont leur site web de campagne ainsi que leur page facebook. Pratique pour les suivre !

LAURENT GBAGBO: http://www.gbagbo.ci/ et http://www.laurent-gbagbo.com/index.php Facebook

ALASSANE DRAMANE OUATTARA : http://www.ado.ci/accueil.php et http://www.adosolutions.ci/ado/home.php Facebook

HENRY KONAN BEDIE : http://www.henri-konan-bedie.org/ Facebook

FRANCIS WODIE : http://franciswodie.net/

JACQUELINE OBLE : http://www.oble.ci/index_02.php Twitter

ADAMA DAHICO : http://www.adamadahico.com/

GNAMIEN KONAN - http://www.gnamienkonan.ci/ Facebook

Dr ALBERT TOIKEUSSE MABRI http://www.mabritoikeusse.org/ Facebook

TOHOU Henri : http://www.henritohou.org/index.php?lang=fr Facebook

KONAN KOUADIO SIMEON : http://simeonkouadio.org/

TAGOUA NYNSEMON Pascal http://pascaltagoua.com/fr/accueil.php Facebook

23:38 Écrit par TOURE Youssouf | Commentaires (0) |  Facebook | |  Imprimer |

Présidentielles 2010: Des affiches tous azimuts

Pas besoin d'être un spécialiste de communication pour savoir quel peut être l'impact des images sur les populations. Et les candidats ne se sont pas privés d'inonder les rues et les espaces puplicitaires, surtout "les 3 grands".
Prenez-en donc plein les yeux avec ces images de campagne grandeur nature ...

1840784921.jpg


-

1356337065.jpg


-

393213852.jpg

23:10 Écrit par TOURE Youssouf | Commentaires (0) |  Facebook | |  Imprimer |