topblog Ivoire blogs

jeudi, 28 septembre 2017

Côte d'Ivoire: "GNAMBRO", une logique au-delà de l'imaginable !

Par TOURE YOUSSOUFInspecteur de l’Enseignement Préscolaire et Primaire, IEP Adjamé-1, Abidjan, Côte d’Ivoire

gnambro 2.jpg

En partance pour Séguéla (Côte d’Ivoire) le samedi 26 août dernier, je négocie avec la compagnie ABASS transport pour que le car me récupère au Corridor de Yopougon-Gesco, afin de m'éviter un déplacement très tôt le matin jusqu'à la gare à Adjamé.
Lorsque j'arrive donc à la Gesco (à la dernière station Shell) aux environs de 6h45, j'explique au premier "Gnambro" qui m'accoste que j'ai déjà un ticket pris depuis la veille et que j'attends juste que le car me récupère là. A priori, il ne semble pas y voir d'inconvénients, même si sa déception est bien apparente du fait que je dispose déjà d'un ticket.

Quelle n'est donc ma surprise lorsqu'à l'arrivée du car, il exige que le convoyeur "donne pour lui" avant que je ne monte à bord. Et quand celui-ci lui explique que c'est un client qui a déjà un ticket en bonne et due forme, voici sa réaction, froide et implacable :
"DONC IL A ATTENDU CHEZ NOUS ICI LÀ, C'EST CADEAU QUOI ?"
Je suis resté sans voix, dubitatif devant une telle réaction, avec une foule de questions qui se bousculaient dans ma tête :
-Est-ce la portion de terre que j'ai occupée durant l'attente qui lui appartient ? 
-Ou alors c'est pour l'air que j'ai respiré durant ce temps qu'il fallait lui verser quelque chose ?
-Ou alors autre chose ?
Depuis quelques jours donc, j'analyse cette réaction, j'essaie de comprendre la logique qui la sous-tend, mais je n'y arrive pas.
Combien de temps vais-je encore passer à me torturer les méninges pour essayer de SAISIR L'INSAISISSABLE ? Je n'en sais rien !
Toujours est-il que je suis inquiet, parce que trop de hors-la-loi pullulent dans notre environnement et nous importunent à longueur de journée. Et IMPUNÉMENT !

TOURE YOUSSOUF

08:20 Écrit par TOURE YOUSSOUF | Commentaires (0) |  Facebook | |  Imprimer | |